Skip to content Skip to left sidebar Skip to right sidebar Skip to footer

Union Départementale de l’Aube

Lancement officiel de Transco – nouveau dispositif pour favoriser les transitions collectives

Mes chers amis,

Avec plus de 100 réponses à l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour les transitions collectives « Transco », c’est un succès annoncé qui se profile pour ce nouveau dispositif. Pour preuve, la ministre du Travail nous a annoncé qu’elle allait procéder à un second AMI dans les semaines à venir.

A titre d’exemple, nous comptabilisons d’ores et déjà des dizaines de caissières et d’agents d’entretien qui s’inscrivent pour une reconversion au métier d’aide-soignant.

Ne nous y trompons pas ! Les partenaires sociaux mandatés en AT Pro, Opco, Crefop et Certif Pro, … sont au cœur de ce nouveau dispositif et seront jugés sur pièces ! Si, comme la ministre du Travail l’a annoncé, elle désire (tout comme nous) sa pérennisation, celle-ci ne se fera qu’à l’unique condition que Transco ait démontré son efficacité.

Alors mes amis, toutes et tous à notre niveau, avançons dans le même sens et vers le même but !

Évitons la spirale des licenciements et des PSE post Covid, pour se projeter collectivement vers l’avenir.

Les équipes FPC de la Confédération seront à vos côtés pour vous aider dans cette démarche et répondre à vos questions.

Fraternellement

Maxime DUMONT

Conseiller confédéral CFTC
Chef de file FPC et Apprentissage
Administrateur France Compétences

Communiqué de presse – dispositif démissionnaire

Il y a 7 mois, Transitions Pro Grand Est lançait le premier Comité de suivi du Dispositif Démissionnaire en Grand Est avec trois opérateurs du Conseil en évolution professionnelle. Dans ce cadre et pour alimenter les réflexions quant au Dispositif Démissionnaire, Transitions Pro Grand Est a mené une enquête de terrain auprès des bénéficiaires.

Alerte à la fraude sur les CPF

« Alerte à la fraude! » : dès la page d’accueil du site moncompteformation.gouv.fr, la Caisse des dépôts et consignations (CDC) met en garde les salariés sur le risque d’arnaques à la formation. La CDC explique que les escrocs se font passer généralement pour un organisme officiel ou prétendent appartenir à « Mon Compte Formation », en contactant directement par téléphone les titulaires d’un compte personnel de formation (CPF). Ils utilisent ensuite différentes méthodes pour prendre le contrôle du CPF et inscrire, à son insu, le titulaire du compte à une formation. Les montants figurant sur le compte sont ainsi débités.